Elu24 site des elus communistes et républicains de Dordogne
Article du journal municipal de Bergerac

LA CRISE DU CAPITALISME

dimanche 18 janvier 2009

Et oui cette crise qui touche tous les pays de notre planète c’est la crise d’un système : le capitalisme. Cette crise qui s’est accélérée en 2008 , malgré les milliards d’euros d’argent public (celui des contribuables) injectés partout dans le monde pour, en particulier, renflouer les banques, nous la subirons encore plus fortement en 2009. Elle contamine tous les secteurs de l’économie.
Normal, à travers le sauvetage des banques, l’objectif est de permettre au système capitaliste de poursuivre son existence et non de répondre aux problèmes que rencontre l’économie mondialisée.
La première chose que les banques américaines ont fait de l’argent de l’Etat c’est de verser des dividendes à leurs actionnaires... Et pendant ce temps les citoyens trinquent, leur pouvoir d’achat est au plus mal, les services publics sont démantelés et l’emploi dans le privé est laminé.
L’inquiétude est grande chez les Bergeracois. Dans toutes les discussions reviennent la perte des emplois avec la fermeture de l’ESCAT, les risques considérables qu’entraînerait, pour le maintien de son existence, la privatisation de la SNPE, la disparition de Météo-France, la mise à mal des services publics et plus particulièrement ceux de l’Education Nationale et de la Poste. Mais aussi les difficultés que rencontrent les PME et les commerçants de Bergerac.
Le désengagement permanent de l’Etat, orchestré par Sarkozy et son gouvernement, entraîne de grandes difficultés pour les finances du Conseil Général et de la Commune à qui ils imposent plus de dépenses et moins de recettes, sauf à piocher encore plus dans les poches des contribuables.
C’est inacceptable. Il faut avoir le courage de faire du neuf en transformant ce système, qui nous mène à la catastrophe, en prenant des mesures pour reconstruire une économie qui permette des conditions de vie digne pour chacun où l’avenir ne serait pas synonyme d’angoisse :
En augmentant les salaires et les retraites pour faire redémarrer l’économie.
En développant et modernisant les services publics.
En attribuant aux collectivités locales une aide exceptionnelle.
En relançant de véritables politiques industrielles.
En créant un pôle public national du Crédit pour favoriser l’investissement, l’emploi et la formation.

Rassemblons nous pour imposer d’autres solutions car le capitalisme n’est pas la solution, c’est le problème !

LECOMTE Pascale, CHOUET François, LHAUMOND Claude.


Accueil | Contact | Plan du site | | Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Municipalités  Suivre la vie du site Bergerac   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?