Elu24 site des elus communistes et républicains de Dordogne
Election municipale

Inauguration de la permanence de la gauche à Périgueux

mardi 22 janvier 2008

Intervention de Vianey Le Vacon -Chef de File Communistes et Apparentés-

  • vendredi 18 janvier 2008

Bonsoir,

Je voudrais vous dire 2 choses ce soir et vous adresser un message ce soir :

Pourquoi nous allons gagner
Comment nous allons gagner
je terminerai par un message de confiance.

Pourquoi nous allons gagner

Les élections municipales de mars prochain vont être un moment décisif dans la vie du pays et de la Dordogne. En Dordogne, on sait ce que veut dire une politique de gauche, une gestion de gauche des collectivités.

De tout temps, notre département a su montrer la voie, y compris l’an passé, malgré les vents contraire qui ont porté Sarkozy.

En Dordogne, chacun peut mesurer, ce qu’est la gestion de gauche d’un département.

En mars, nous avons, tous, un défi à relever : battre en brèche cette anomalie qui font que les grandes villes sont à droite.

Aujourd’hui, le temps est venu de changer cela : Px et Bergerac peuvent et vont basculer à gauche !

Pourquoi nous allons gagner ?

Parce que la gauche est unie, et cette union permet une union bien plus large : celle de tous les progressistes qui bien au-delà des seuls partis veulent que cela change dans leur vie.

Cette UNION, ce véritable état d’esprit, nous l’avons souhaité, nous l’avons porté.

Cette UNION est une force, un point de départ, le point de départ d’une dynamique que l’on sent monter à PX et dans l’ensemble du département.

Comment allons – nous gagner ?

Forts de cette dynamique que l’on sent naître.

En affrontant la droite, Xavier DARCOS. Chacun sait mon engagement dans un autre scrutin mais soyez sûrs que nous allons, mes amis et moi, consacrer toute notre énergie à faire gagner la gauche aux municipales.

En ce sens, j’ai apprécié l’engagement fort, déterminé du PCG pour Périgueux.

Bien entendu, pour l’autre scrutin dont j’ai parlé, vous avez monsieur le Président votre poulain, que vous avez formé, ai-je lu.

Heureusement que vous ne m’avez pas formé, sinon je serais socialiste ( !) mais je me sens bien dans ma peau de communiste.

A défaut d’être formé, on apprend auprès de personnalités comme la vôtre. J’ai apprécié, lors de récents voeux votre façon d’aborder la question politique essentielle d’aujourd’hui : quelle conception avons nous de la société, de la civilisation. Effectivement, sur la question des services publics et bien d’autres, la gauche et la droite ne propose pas, ne doive pas proposer la même civilisation !

Cette question, cette conception, sera au coeur des prochaines élections municipales. A la gauche d’élever la voix, le débat.

On mesure bien sur Périgueux, ce que sont les choix de civilisation, sa conception du vivre ensemble, de la cité :

C’est l’abandon par Xavier DARCOS de tout sens de l’intérêt général, le chacun pour soi, l’absence d’une vraie perspective pour la ville et la Communauté d’Agglomération, le développement des inégalités, l’abandon de toute politique et solidaire envers les quartiers...

L’absence totale de toute concertation et de démocratie.

Voilà COMMENT et POURQUOI nous allons gagner en allant au choc des idées ( pas des civilisations).

Aujourd’hui, je serais tenté de dire que c’est au ministre-maire de faire ses preuves. Son bilan c’est une ville abandonnée. Une ville populaire qui souffre.

Pour toute perspective, il nous propose des projets de bric et de broc, à coups de grands effets d’annonces comme la navette, avec des ministres annoncés qui ne viennent pas ! C’est aussi la relance du projet de ligne aérienne, avec un projet mal ficelé et inutile. C’est d’ailleurs unie que la gauche sur Périgueux dira NON demain au Conseil municipal.

Face au néant du projet Darcos nous opposons le temps de l’action, pour bien vivre ensemble.

Enfin, je voudrais terminer ces propos par un message de confiance. Chacun sait que je ne suis pas un adepte de la langue de bois. Mais je le dit haut et fort ce soir : je suis impressionné par la qualité de la vie, son envie, le travail réalisé, le sérieux de celui-ci, l’ambiance qui règne à chacune de nos rencontres. L’ambiance entre partenaires.

Je vous le dis : soyons au diapason de l’attente, de l’exigence des périgourdins. Ayons confiance, propageons la dans les jours, les semaines à venir. Une confiance qui rencontre de plus en plus l’envie de changement, l’espoir, et nous conduira ensemble à la victoire.


Accueil | Contact | Plan du site | | Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Municipalités  Suivre la vie du site Périgueux   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?