Elu24 site des elus communistes et républicains de Dordogne

Aménagement du territoire Quelle Dordogne pour demain, le débat est lancé

mercredi 3 décembre 2014

Au travers du nouveau Contrat de plan Etat Région, c’est l’horizon à 20 ans, la Dordogne de demain qui se dessine. Et que voit-on ? Une large partie du département et singulièrement Périgueux, son agglomération, la vallée de l’Isle et tout le nord Dordogne abandonnés, en pleine cohérence avec la nouvelle logique d’aménagement du territoire portée par la réforme territoriale.

Pour preuve :
La navette Mussidan-Inversa remise aux calendes grecques ;
Idem pour la ligne Périgueux-Limoges-Paris.
Le risque est bien la mise à mort de l’étoile ferroviaire de Périgueux
Dans le même temps, chacun sait que les 2 aéroports sont aujourd’hui fragilisés et en sursis.

On nous promet donc, une seule version de désenclavement, l’A21, et la double peine : le péage et les impôts et des milliards engloutis dans ce projet.

Cette Dordogne qui se dessine est inquiétante à plus d’un titre, y compris dans le cadre de la future grande région et une seule mono industrie : le tourisme, or ce dernier secteur, qu’il ne s’agit aucunement de remettre en cause, ne pourra porter à lui seul la vie du département.

Inquiétante, au niveau économique avec la mise à mal de l’emploi industriel et les centaines d’emplois supprimés ces derniers moins sur l’agglo, MORY, ISOA, Jacques Lemoues, les mises en chômage partiel annoncées pour les jours qui viennent dans les grandes entreprises de TP de Dordogne….
Sans parler des menaces sur les ateliers SNCF…

Au niveau écologique, l’investissement public continue à être détourné vers les marchés et leurs actionnaires et non déployé pour le bien du pays, notamment sur la question des déplacements publics. Avec une vraie planification écologique, industrielle et agricole. Ce qui pose la question d’un crédit public nationalisé face à la voracité des banques et leur taux d’intérêt usurier.

Au niveau démocratique, quelques lobbys mènent aujourd’hui le jeu, MEDEF notamment, au détriment des citoyens et du débat démocratique évident à avoir.

Que l’axe Bergerac-Sarlat se développe au niveau ferroviaire, c’est une bonne chose. Mais le débat est désormais lancé à l’échelle de la Dordogne pour un développement cohérent et pour tous.

Vianney Le Vacon
Conseiller municipal PCF de Périgueux.


Accueil | Contact | Plan du site | | Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Municipalités  Suivre la vie du site Périgueux   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?