Elu24 site des elus communistes et républicains de Dordogne
Intervention de Patrick Capot Conseiller municipal de Coulounieix Chamiers le 20/03/13

DEBAT SUR LE P.A.D.D.

mercredi 10 avril 2013

C’est à l’occasion du dernier budget communal voté pour lequel notre municipalité est engagée que ce débat sur le développement durable a lieu. Son plan d’aménagement, qui par définition sous-entend un équilibre dans la satisfaction des besoins essentiels indispensables à l’être humain, est donc propre à gagner l’adhésion de celles et ceux qui s’inscriront demain dans la mise en œuvre d’un programme partagé élargissant l’empreinte du développement durable pour la collectivité.
Je développerais 4 points du document : Le transport, les déplacements, développement et habitat.

Premier point :
Il y a déjà des mesures positives initiées par la mise en œuvre de l’agenda 21 communal je les approuve mais je pense que nous devons y apporter une contribution avec l’enjeu que constitue la gratuité des transports urbains et l’orientation politique qui doivent apparaître dans le document dont le projet effleure la question des dessertes et déplacements locaux avec la mise en place de : « Transport en Commun en Site Propre » (page 26).
Le débat sur la gratuité à été souhaité et s’est tout en son honneur, le 14 Janvier 2013 par le président BERRIT- DEBAT lors de son allocution aux vœux de la C.A.P, puis le 21 Février dernier par le vice président MOYRAND lors de la commission PERIBUS, prolongé en plénière au dernier Conseil Communautaire ; les petits ruisseaux faisant les grandes rivières, nous devons nous en emparer à l’échelle communale. Pour être tout à fait démocratique, il doit désormais être mené avec la contribution des citoyens pour des choix économiques et écologique des élus demain.
Après le passage en régie de PERIBUS voté l’an dernier, donnant aux élus communautaires la pleine maîtrise et entière compétence de ce service, la gratuité pourrait être un moteur pour l’utilisation des transports en commun et de la refonte du P.D.U.
L’idée initiée par des élus communistes, verts, rejoints publiquement dans leur réflexions par d’autre sensibilités sur la gratuité n’a rien de rétrograde. La gratuité des transports est appliquée dans des communautés d’agglomération par des collègues élus d’autres sensibilités auxquels sont posées les mêmes problématiques que nous pour l’amélioration des déplacements en privilégiant l’intérêt général mais pour qui il ne suffit pas d’être indigné par la gabegie des marchés financiers. C’est en rupture avec l’idéologie des politiques d’inspirations libérales qu’ils ont choisis la gratuité, en sortant de la loi du marché le droit le plus élémentaire, celui de se déplacer, pour l’inscrire dans le cadre du développement durable.
En plus du recours aux modes doux qui figure dans le projet, le plan doit intégrer la conception multimodale des transports comme mode alternatif à la route. Pour réduire les émissions de CO2 il est impératif d’inscrire au plan notre action pour favoriser la mise en service de manière irréversible la navette ferroviaire, en s’appuyant sur l’entreprise ferroviaire historique.

2ème point 
Concernant le transit routier : Je relève ce qui m’apparaît être en contradiction avec la position prise par le Conseil sur le franchissement de l’ISLE : A la page 26 le projet propose « de limiter le développement du transit routier en aménageant l’accessibilité de la commune depuis les axes existants sans création de nouveaux axes ».
Avec le projet de la création d’un pont par la C.A.P. Je pense que nous sommes en contradiction avec le projet car c’est un axe supplémentaire pour le transit de véhicules qui sera généré avec un pont routier reliant le bas-Chamiers au rond- point Mériller. En plus du coût pharaonique de l’ouvrage que cela engagerait en période de crise et la réflexion évoluant sur les parkings relais aux entrées de villes, le projet de pont est à reconsidérer, pour ma par il me paraît même dépassé.

3ème point  
Plutôt un point de détail, mais la photo qui illustre « la ville en développement » page 33 du projet, n’est pas la plus appropriée. Même si je suis sensible à l’importance des ateliers SNCF, c’est un symbole industriel (encore que nous sommes plutôt sur la préservation de l’existant), le secteur de cré@vallée illustre mieux de nos jours « une ville en développement » !

4ème point 
Au chapitre du « maintient du rythme de la consommation d’espace » un rythme croissant envisagé de 30 hectares et de 600 logements nouveaux nous amènerait à une population de 10 000 habitants à l’horizon 2020.
Avec un impact sur nos espaces certes mais dans un contexte nouveau (que nous avons évoqué à l’examen du budget) qui évolue avec une croissance atone, l’austérité et la difficulté pour la commune de l’obtention de prêts bancaires, aurons-nous les marges de manœuvres budgétaires suffisantes pour financer les investissements nécessaires aux aménagements de voirie, l’extension des réseaux… pourrons-nous réaliser cela s’il n’y a pas de changement de politique ?
Plutôt qu’une course à l’hectare urbanisé pour gagner en population, je pense que le plan doit faire émerger comme priorité notre action pour le parc de logements sociaux de l’espace Jacqueline AURIOL, dont les normes en termes d’habitat sont complètement dépassées. Leur réhabilitation doit apparaître clairement comme LA priorité du P.A.D.D. avec leur rénovation aux normes H.Q.E. Il s’agit là de faire du logement une priorité politique d’égalité de droits pour faire face à la détresse d’une population la plus démunie avec la crise. N’oublions pas ce qui à fait à une époque de crise d’accès au logement, de Coulounieix-Chamiers avec sa politique du logement social une commune attractive, accompagnée du développement de services Municipaux novateurs en faveur de toutes les populations qui fait référence encore de nos jours pour favoriser la mixité, la cohésion sociale nécessaires au « bien vivre ensemble ».
Voilà les réflexions que j’apporte au plan d’aménagement et du développement durable pour construire de manière plus volontariste l’avenir politique de Coulounieix-Chamiers et de l’intercommunalité dans un cadre empreint de valeurs de gauche, merci en permettant ce débat ce soir de m’avoir écouté.


Accueil | Contact | Plan du site | | Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Municipalités  Suivre la vie du site Gratuité Péribus   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?