Elu24 site des elus communistes et républicains de Dordogne
COMMUNIQUE DE PRESSE

Réaction aux propos du maire de Bergerac sur la visite du PDG de la SNPE

vendredi 12 octobre 2012

SALAUD DE PATRON !!!
« Il faut virer ce salaud de Gendry » … C’est presque à cela que pourrait se résumer l’analyse du
Maire de Bergerac et de ses amis politiques, après la venue du PDG de la SNPE lundi dernier.
PDG en effet, qui dans une visite éclair en Bergeracois faute d’apporter des réponses concrètes de
développement ou de maintien du site SNPE, a actionné « la guillotine » pour lui couper la tête.
C’est une fin de non recevoir à tout projet nouveau, et notamment à celui de la production du NEH
à EURENCO, qu’est venu scander Antoine Gendry lors de sa rencontre avec l’édile bergeracois et
le Président du Conseil Régional d’Aquitaine ; en évitant surtout de rencontrer les syndicalistes de
l’entreprise.

Pour autant, il est un peu court de vouloir résumer cette situation aux seuls choix d’un PDG
d’entreprise qui n’en ferait qu’à sa tête
et qui, comme un chevalier blanc, fidèle à son ancien
« maître Sarkozy » l’ayant mis en place, poursuivrait une croisade suicidaire, sans se soucier de ses
nouveaux commanditaires du gouvernement.

Doit-on rappeler que :

  • la SNPE est un établissement dont le principal actionnaire - et donc décideur des orientations- est l’état ?
  • ce que met en oeuvre son PDG, ce sont les orientations politiques décidées par le gouvernement et sa majorité, en matière notamment de défense nationale ?
  • ces choix gouvernementaux, sont depuis des années, alignés sur les directives européennes de l’armement, qui tendent à vider nos établissements nationaux de leurs productions afin de pousser le ministère de la défense à s’approvisionner sur les étagères étrangères, notamment allemande ?
  • ces choix gouvernementaux aujourd’hui vont se retrouver renforcés par le Pacte Budgétaire Européen et sa règle d’or dont l’objet est de cantonner les déficits publics à 0,5% du PIB ?
  • la fermeture d’établissements de la défense nationale, l’arrêt de certaines productions comme c’est le cas à Bergerac avec l’ESCAT et la SNPE, s’inscrivent dans cette logique de baisse des déficits publics ?

Doit-on enfin rappeler, qu’une majorité des parlementaires et amis politiques du maire de
Bergerac à l’assemblée nationale, viennent d’approuver avec la droite ce Traité Européen,
inscrivant ainsi dans le marbre les logiques d’austérité qui asphyxient notre tissu industriel et nos
territoires ?

Alors, j’ai envie de dire à mon collègue Maire de Bergerac, que plutôt que de jouer du sens de
l’esquive en désaxant le débat sur le seul PDG de la SNPE dans le but de masquer les véritables
responsabilités politiques de la situation, il serait bon d’avoir le courage d’affronter les véritables
questions politiques, financières et économiques afin de sortir de cette crise ?

Oui, c’est de politique qu’il faut changer… et pas seulement de PDG !

En cela, avec mes amis, je l’invite à s’opposer à ces choix, en s’engageant dans une véritable
démarche de gauche combative porteuse d’une autre conception de l’Europe, celle qui fait le choix
de l’humain et de la planète contre celui de la compétitivité et la finance.
En ce qui nous concerne, nous y sommes prêts avec nos élus, les citoyens et salariés du
Bergeracois…
Laurent PEREA
Maire de St Capraise de Lalinde
Membre de l’Exécutif National du PCF


Accueil | Contact | Plan du site | | Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site ADECR  Suivre la vie du site Infos de l’ADECR   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?