Elu24 site des elus communistes et républicains de Dordogne
Intervention de Françis colbac au Conseil Général

Situation économique de la Dordogne préoccupante

mercredi 31 mars 2010 par Francis Colbac

Au moment où notre assemblée va voter les taux, la situation économique de notre département doit nous préoccuper. Ajouter à la réformes des collectivités et à la baisse des moyens qui en résultera, elle indique un avenir difficile.
Non seulement la crise est là, elle n’est pas derrière nous, elle est devant nous !

Dans de nombreux secteurs l’horizon n’est pas visible : c’est vrai pour le bâtiment, les transports, l’artisanat en général. Hier encore sur le canton de Montagrier c’est une entreprise saine de charpente et couverture, la société Lafaye, qui s’est déclarée en difficulté.

Idem au niveau de l’industrie avec la fermeture cette semaine de l’usine Marbot Bata et la suppression de 73 emplois.
Nos grandes entreprises sont fragilisées : Condat, la SOCAT, la SNPE, Grégoire, Chamiers, le Timbre......

L’année qui vient de s’achever a été marquée par une crise économique sans précédent.
En Dordogne, le nombre de demandeurs d’emploi s’est accru de près de vingt pour cent, près de 23 000 périgourdins sont au chômage. Plus grave, plus du cinquième d’entre eux sont des jeunes. Egalement inquiétante, l’augmentation de la durée moyenne de chômage. La hausse des inscriptions au Pôle emploi trouve son origine dans la multiplication des licenciements économiques

Les indicateurs de l’économie départementale montrent à la fois une tendance à la reprise de l’activité et son état très dégradé. Les chiffres d’affaires ont enregistré un recul de 7%. Les investissements sont affectés de la même façon, suivant au plus près l’évolution de l’activité elle-même. Le nombre de défaillances d’entreprise est en augmentation, les mises en redressement judiciaire se sont accrues de 25%, celui des mises en liquidation, souvent à la demande même des entrepreneurs, a bondi de près de 37%. Le marché de l’immobilier ancien subit le contre coup de ce marasme avec un recul de 32%.

La filière du BTP est particulièrement touchée et la reprise ne s’annonce guère, contrairement à d’autres secteurs.

Le second semestre 2009 a été marqué par un fort ralentissement de l’activité des entreprises du secteur en Dordogne : plus de deux entreprises sur cinq ont enregistré une diminution de leur chiffre d’affaires, notamment les grandes entreprises.

La moitié des chefs d’entreprise signale une baisse de leurs investissements.

L’emploi est resté stable pour 74 % d’entre eux. Les anticipations pour les trois mois à venir sont très incertaines : 85 % des entrepreneurs
du BTP ne savent pas comment vont évoluer leurs investissements sur le trimestre prochain et près de deux sur trois sont incertains quant à leur future activité.

Dans ce contexte, notre groupe votera les propositions de majoration en soulignant la volonté de les limiter au minimum.


Accueil | Contact | Plan du site | | Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Conseil Général  Suivre la vie du site Infos du Conseil Général   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?