Elu24 site des elus communistes et républicains de Dordogne

Besoins et réalités

Bulletin Municipal de Périgueux

mercredi 14 novembre 2007

Périgueux, capitale du Périgord, n’est certes pas un îlot de bonheur tel que la majorité municipale dirigée par le ministre-Maire voudrait nous faire croire. Les Périgourdins sont confrontés aux mêmes difficultés que l’ensemble des français, la politique du gouvernement détruisant systématiquement tous les acquis (tous les fondements sur lesquels repose notre pays, n’hésitant pas à remonter jusqu’au programme du Conseil National de la Résistance, c’est-à-dire tout ce qui avait permis le redressement de la France au lendemain de la dernière guerre mondiale).

Les services publics qui représentent une partie très importante de l’économie de Périgueux n’échappent pas à ces attaques : c’est ainsi que le bureau de poste a été fermé cet été au Gours de L’arche, dans ce quartier décentré de Périgueux, la police de proximité supprimée, les emplois d’éducateurs diminués. L’hôpital de Périgueux, premier employeur de la ville, dont le Maire est également président du Conseil d’Administration, connaît de graves problèmes de manque d’effectifs. La maternité, après la suppression de celle de Francheville, n’a pas vu ses effectifs augmentés en rapport avec la surcharge de travail occasionnée. La privatisation d’EDF envisagée par le gouvernement ne manquera pas de porter des coups aux services, celle de France Télécom en est l’exemple : suppression d’emplois donc délais de dépannage souvent très longs, tarifs élevés, recherche de la rentabilité maximum pour satisfaire les intérêts des actionnaires.

Nous ne reviendrons pas sur les problèmes de circulation et de stationnement dont nous avons déjà parlé dans un précédent bulletin. Toutefois nous ajouterons seulement que le pôle multi modal qui devait être créé à la gare SNCF n’a toujours pas vu le jour alors que dans le projet « Périgueux 2010 » il devait précéder la suppression de la gare routière. Les crédits d’Etat pour les transports urbains étant diminués les mesures efficaces risquent fort d’attendre des jours meilleurs, surtout si le Maire et sa majorité se refusent à se battre pour exiger les moyens nécessaires et se plient aux directives gouvernementales.

Tout ces sujets seront bien présents dans la période pré-élections municipales ; en effet, ils sont pour nous essentiels à une réelle politique de cohésion sociale Pour cela, encore faut-il que l’Etat cesse de refuser aux communes les financement dont elles ont besoin ; encore faut-il, aussi, que ce même Etat soit empêché de casser tous les outils que notre pays s’est donnés pour plus d’égalité et de justice.

  • Dany Yssorche Max Passerieux
  • Conseillers Municipaux Communistes

  • - *

Accueil | Contact | Plan du site | | Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Municipalités  Suivre la vie du site Périgueux   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?