Elu24 site des elus communistes et républicains de Dordogne

Conférence de presse de l’ADECR24

samedi 21 février 2009


Samedi 21 février 2009
ADECR Dordogne


Mars : une grande campagne de l’ADECR 24 en direction de tous les élu-es de Dordogne sur le thème : Taxe professionnelle, big bang territorial, relation entre l’Etat les collectivités : ouvrons le débat et agissons pour une autre politique en direction des collectivités.

Pourquoi une telle campagne ?

Aujourd’hui toutes les collectivités sont dans une situation délicate, un seuil est atteint, sous les coups de boutoir d’une politique libérale que le président Sarkozy ne fait qu’amplifier. Leur rôle de service public au service des populations est menacé.

En cela nous tenons à dénoncer une véritable mystification, le président ne fait pas du neuf contrairement à ce qu’il dit, il poursuit sur la même voie ultra libérale conduite depuis des années en l’amplifiant. Une voie libérale qui continue de privilégier les grands groupes financiers et transfert toujours plus de richesses vers le capital au détriment du travail. En clair toujours + pour la finance et toujours – à la fois pour les besoins des gens et les besoins du pays.
Dernier exemple effarant : la suppression de la taxe professionnelle.
Autre exemple : l’insigne faiblesse du plan de relance singulièrement dans un département comme la Dordogne. Pourtant, on a trouvé de l’argent pour les banques, alors permettons aux communes de maintenir leur intervention pour des services publics efficaces répondant aux besoins des populations.

Et je ne parle même pas du scandale de Marbot Bata et de l’attitude scandaleuse de l’UMP et de Jérôme Peyrat.

Un mot sur le projet de Sarkozy concernant les collectivités : un projet global, cohérent, une attaque frontale.

Le big bang territorial s’intègre totalement à son projet politique qui consiste à mettre toutes les forces de la nation au service de la finance et du marché.
Jusqu’à présent les collectivités, par leur caractère de services publics, échappaient à cette logique. En bonne logique Sarkozienne, il faut casser cela avec le big bang territorial ! Et à coup sûr les difficultés iront grandissantes pas pour les porteurs de Rollex mais pour les populations. Un big bang qui a plusieurs facettes : suppression de la TP, regroupement autoritaires des collectivités....etc.

C’est un projet dangereux à la fois pour la démocratie, la cohésion sociale, l’économie même.

Dangereux pour la démocratie, car il s’agit d’enlever du pouvoir aux collectivités et partant aux citoyens, en vidant de leur dynamique des échelons comme les communes, les départements, en éloignant encore + les citoyens des processus de décisions. C’est faire fi de la décentralisation, avec un inquiétant retour en arrière. Pour nous, tout processus d’intercommunalité doit se faire en pleine souveraineté des communes et non de façon autoritaire.
Dangereux pour la cohésion sociale, aujourd’hui la politique gouvernementale pousse les collectivités à supprimer des services et à transférer les cadeaux fiscaux de l’Etat vers la fiscalité locale.
Car au final qui paie les 15 milliards de bouclier fiscal, les baisses régulières d’impôts des grandes sociétés, les cadeaux faits aux banques ? L’Etat ne cesse de se désengager de la vie réelle du pays. C’est tout le tissu associatif qui en pâtit aussi.
Dangereux pour l’économie : nous tenons à alerter dés maintenant sur les conséquences de la suppression de la TP. C’est l’investissement des collectivités qui va être touché en premier et donc toute l’économie locale : bâtiment, TP... Pour une ville comme Périgueux, la TP représente 6,14 M€ soit les 2/3 de ses investissements annuels moyens.
Il faut quand même savoir que les collectivités représentent 73% de l’investissement public.
A ce sujet nous le disons tout net : pour nous il faut stopper le processus de suppression. Aucun mécanisme de compensation ne sera vraiment efficace ! On voit cette recette appliquée depuis des années par l’Etat avec toujours le même dindon de la farce : les collectivités et donc au final les contribuables.
Donc moratoire immédiat sur cette mesure avec un grand débat à engager pour la réforme de la TP : oui, il y a besoin de la moderniser mais pas de façon libérale.
La TP pèse trop sur l’emploi et l’investissement et pas assez sur les actifs financiers et les services, c’est cela qu’il faut rééquilibrer.

Idem pour ce que l’on qualifie de millefeuille territoriale : oui à une modernisation, en clarifiant notamment les compétences de chacun, non à l’autoritarisme et aux choix imposés.
Par contre maintien de la clause de compétence générale des collectivités.

Au final nous proposons de refonder une relation claire entre l’Etat et les collectivités à partir d’un seul crédo : celui de l’intérêt général et non de l’intérêt particulier en clair les titulaires de ROLLEX ! Intérêt général qui passe notamment par la notion de service public, en cela nous sommes effarés par le véritable racisme anti fonctionnaire que développe avec arrogance M. Sarkozy !!

C’est aussi une conception de la façon dont notre société doit vivre avec un critère essentiel selon nous à respecter, celui de la solidarité, du vivre ensemble, à l’opposé de la loi de la jungle que veut imposer Sarkozy.

Démocratie, dialogue, écoute, participation aux choix contre autoritarisme, et coup de force permanent.

Une campagne ouverte à tous les élu-es à la fois pour débattre des projets dangereux pour le pays et la cohésion sociale, déjà bien mise à mal et pour permettre aux élu-es de s’exprimer. Il y a en effet une forte inquiétude chez ceux-ci qui pour beaucoup ont du mal à boucler leur budget, faire face aux besoins de la population, comme par exemple en matière sociale avec la crise, ou encore pallier aux désengagements de + en + massifs de l’Etat.

Une campagne sur un mois où nous allons organiser des rencontres publiques à l’échelle de chaque circonscription. Une campagne qui souhaite prendre le contre pied de la démarche politique du gouvernement basée sur le coup de force permanent teinté au besoin d’autoritarisme.
Plus que jamais dans ce pays nous avons besoin de démocratie, d’échanges, d’écoutes et d’une vraie participation aux choix à faire pour le pays.

Les premières dates arrêtées :

Nord du département : mercredi 4 mars, 20 heures, salle de la mairie de Thiviers.
Bergeracois : jeudi 5 mars, 18 heures 30, salle de l’Orangerie à Bergerac.
Vallée de l’Isle (cantons de St Astier, Neuvic, Mussidan, Montpon) : jeudi 12 mars, 20 heures 30, salle des associations de St Léon sur l’Isle.
Périgueux (agglomération) : vendredi 20 mars, 18 heures 30, Espace Aragon.

Ce cycle de rencontres sera ensuite suivie d’initiatives concrètes au niveau des élu-es, des collectivités et en direction de la population, concernée au premier chef.

Enfin l’ADECR a depuis l’AG de vendredi une nouvelle équipe pour l’animer.
Bureau ADECR :
Le Vacon Vianney Président
Capot Patrick Vice président-Membre du conseil national de l’ANECR
Lorrenzo Louis Trésotier
Casado Carmen Vice présidente-Membre du conseil national de l’ANECR
Faye Bruno
Lhaumond Claude
Perea Laurent
Passerieux Max Secrétaire
Salon Jean Paul
Valade Francis


Accueil | Contact | Plan du site | | Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site ADECR  Suivre la vie du site Infos de l’ADECR   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?