Elu24 site des elus communistes et républicains de Dordogne

Pour d’autres choix de développement

mardi 2 octobre 2007 par Francis Colbac

Soutien du Groupe communiste au Conseil Général (2 octobre 07)

La SNCF vient de décider de réorganiser son activité fret. Ainsi 262 nouvelles gares de fret n’assureront plus, à compter du 30 novembre le chargement et le déchargement de wagons de marchandises isolées. C’est le cas de la décision de fermeture de cette activité à Condat le Lardin et à Terrasson. A leurs places la SNCF prévoit de rassembler les wagons isolés dans de grandes plateformes de tri, plus rentables. Avec ces fermetures le chemin de fer se trouvera de nouveau affaibli au moment où tous les experts expliquent qu’il faudrait développer le ferroutage au détriment du transport routier plus polluant.
Les élus communistes au Conseil général qui soutiennent depuis de nombreuses années l’utilisation du rail pour le transport de marchandises, particulièrement celui des produits finis de papeterie de Condat, demande au pouvoir public un moratoire sur cette décision. Les gares dédiées au fret ne peuvent considérées comme un handicap pour la SNCF. Elles constituent un atout au regard des urgences environnementales et économiques indissociables. Le précédent plan de restructuration du fret mené par la SNCF a jeté sur les routes un million et demi de camions de plus par an. La même orientation continuera à avoir les mêmes causes au détriment de la sécurité et de l’environnement. Cette gestion de la SNCF n’est pas neutre. Elle correspond à une nouvelle étape poussant à la libéralisation du transport par chemin de fer et à la casse des services publics. Une voie dangereuse pour la France et pour l’Europe, une voie soumise à l’obsession de la concurrence et du marché qui favorise les flux tendus, la pollution, l’insécurité, les rentabilités à court terme. A l’opposé d’un nouveau type de développement, durable et solidaire, respectant la nature.
Notre groupe continuera son action et ses efforts, tant pour le rail que dans les autres domaines des services publics tout en affirmant d’autres choix politiques réorientant le développement et les choix politiques libéraux qui l’étouffent. L’action menée ce mercredi par les cheminots, les associations, les usagers, celle engagée le 18 octobre par la quasi-totalité des Fédérations de cheminots, celle prévue le 27 octobre, s’inscrivent en cohérence avec la nécessité de la riposte à la politique de N Sarkozy pour affirmer de manières puissantes et motivantes dans des luttes communes, que la satisfaction des besoins essentiels des populations dans leur dimensions sociales, économiques, écologiques, constitue un choix de société porteurs des droits fondamentaux et une cohérence d’intérêt général à l’opposé du libéralisme

Pour le groupe communiste au Conseil général

  • Le Président
  • Francis Colbac

Accueil | Contact | Plan du site | | Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Conseil Général  Suivre la vie du site Infos du Conseil Général   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?